Blog Pinchas Tammuz 19 5780 בלוג פִּינְחָס, י”ט תמוז תש”פ

Cette portion s’appelle Pinchas, qui était Cohen depuis qu’il était le fils aîné d’Eléazar, le fils d’Aaron. Il est important de noter ici que la mère de Pinchas était une Madianite. S’il était déjà cohen, pourquoi le Créateur aurait-il donné à Pinchas un sacerdoce éternel ? Était-il un fanatique ? Aujourd’hui, ceux qui tuent quelqu’un pour défendre leur dieu sont appelés fanatiques, extrémistes ou en d’autres termes, terroristes !

La Torah dépeint de belles images pour que nous comprenions les enseignements de notre Créateur. Le nom de Pinchas – פִּינְחָס – est dérivé de “Pi -פִּי Nachash -נְחָש” qui signifie “la bouche du serpent”. Un serpent a une langue fourchue représentant quelqu’un qui parle des deux côtés de sa bouche ; en d’autres termes, on ne peut lui faire confiance, comme le prophète Bilaam de la portion de la semaine dernière. En hébreu, un mot peut avoir des sens opposés. La langue du serpent peut être vénéneuse ou cicatrisante. Le serpent était accroché au poteau pour ceux qui faisaient confiance aux paroles de Moshe. Quand ils l’ont regardé, le Bore Olam les a guéris. Pinchas a défendu ce qui est juste et nous devons suivre son exemple. Cela ne signifie pas que nous devons tuer quelqu’un, cependant, nos paroles peuvent avoir un grand effet sur les autres. Comme Pinchas a utilisé une lance pour mettre fin à la peste, notre langue peut être comme une épée tranchant jusqu’à la fin.

Quelle est la différence entre ce que Pinchas a fait et ce que font les terroristes fanatiques ? Afin de chercher des réponses de la Torah, nous devons comprendre ce qui se passait à ce moment-là. Israël était sur le point d’entrer dans la Terre promise ; le peuple devait traverser des territoires hostiles en chemin. Cependant, le contact avec ces autres nations a incité la jeune génération d’Israélites à se tourner vers l’étranger et à se rebeller contre « le système » que le Créateur, à travers Moshe, avait mis en place. L’un des jeunes dirigeants, un « prince » nommé Zimri de la tribu de Siméon, contestait ce système avec Cozbi, une princesse Madianite. Ils n’étaient pas n’importe qui !

Le fanatisme peut être difficile à comprendre. Aujourd’hui, nous voyons des fanatiques monter partout dans le monde. La destruction pour elle-même et les dirigeants sont immobilisés, essayant de les apaiser. L’apaisement ne fonctionne jamais. Nous devons revenir à la réalité, à l’honnêteté et à la franchise. Notre libre arbitre est un don du Créateur, mais il exige que nous soyons responsables, et cela ne peut venir que lorsque nous avons la liberté d’agir. Aujourd’hui, notre liberté est limitée par quelques radicaux qui ont des crises de colère. Le citoyen moyen est puni. C’est exactement ce qui s’est passé à l’époque de Pinchas. Personne ne s’est levé pour arrêter les rebelles et les confronter à propos de leur comportement ignoble. La plupart des villes célèbrent aujourd’hui la débauche et les valeurs morales sont réduites au silence. Le vœu pieux ne fait rien. Nous devons parler pour ceux qui ne peuvent pas parler pour eux-mêmes (Proverbes 31 : 8-9).

Nous avons lu un autre fléau qui avait frappé le peuple d’Israël parce que cette jeune génération s’engageait dans la débauche avec les femmes Madianites, car Bilaam avait conseillé au roi Balak de faire comme, c’était le seul moyen de détruire Israël. Lorsque cette peste a frappé, Moshe n’a rien fait peut-être, car il avait lui-même deux enfants avec Tziporah, un Madianite. Pinchas avait aussi une mère Madianite, c’est donc devenu une affaire de famille. Lorsque Pinchas est intervenu et a tué Zimri et Cozbi, la peste a été stoppée et il a ainsi empêché la destruction complète d’Israël. C’est alors que Pinchas a reçu l’alliance de Shalom -שָׁלוֹם בְּרִית. Le Bore Olam allait-il à l’encontre de son propre sixième commandement, vous ne commettrez pas de meurtre ?

Le Créateur a-t-il besoin de nous pour défendre son honneur ? Non, il peut se défendre, cependant, Israël était sur le chemin de l’autodestruction et son avenir devait être gardé. C’est pourquoi Pinchas a été appelé par le Créateur pour apporter la paix (shalom). Le Bore Olam avait averti Moshe qu’il aurait pu facilement détruire Israël et former une autre nation, mais à ce moment-là, ils avaient besoin d’un chef pour conscientiser le peuple. Ils couraient comme ‘une poule sans tête’.

Le Créateur veut que nous pensions par nous-mêmes et que nous n’ayons pas la mentalité de troupeau. Il y a des moments où nous devons interroger la majorité et ne pas avoir peur de ne pas être acceptés ou inclus. Plus nous nous rapprochons du Créateur, moins nous serons acceptés par le monde parce que nous avons des principes et des valeurs différents. Pinchas n’a pas fait de compromis ni essayé d’être politiquement correct. Lorsque nous parlons de problèmes que la Torah nous dit faux, il n’y a pas de compromis. Nous pouvons accepter d’être en désaccord mais ne pas tomber dans le piège d’essayer d’être accepté. Chaque grand empire à travers l’histoire est tombé pour trois raisons : Premièrement : leurs dirigeants ont perdu le respect du peuple à cause de la corruption ; deuxièmement : l’acceptation de la débauche comme mode de vie et troisièmement : leur haine publique d’Israël. C’est exactement ce qui se passe en ce moment. Notre mode de vie est attaqué.

Cette communauté est si importante pour moi. Nous avons chacun un appel et pouvons avoir du mal à être acceptés, mais nous devons défendre ce qui est juste. Notre Créateur est notre étendard ou protection et est toujours avec nous. Le Rabbin Yeshua nous a dit de ne pas avoir peur de ceux qui peuvent s’en prendre à nous physiquement mais d’avoir peur de Celui qui peut prendre notre vie éternelle. Arrêtez de vivre dans la peur ou la crainte ; secouons la peur qui ne fait que nous rendre incapable de prendre la bonne mesure. Notre Créateur nous a donné Sa Parole dans Jérémie 1 : 17 et 19 « Quant à toi, prépare-toi à l’action, lève-toi et parle-leur tout ce que je te commande ; ne les crains pas, sinon je te briserai devant eux … 19 Et ils lutteront contre toi ; mais ils ne prévaudront pas contre vous ; Car je suis avec toi, dit l’Éternel, pour te délivrer. » Préférez-vous être protégé par votre gouvernement ou par le Bore Olam ?